filters query params help
femmes
Herman Hesse Siddhartha

Die blinde Liebe einer Mutter zu ihrem Kind, den dummen, blinden Stolz eines eingebildeten Vaters auf sein einziges Söhnlein, das blinde, wilde Streben nach Schmuck und nach bewundernden Männeraugen bei einem jungen, eitlen Weibe, alle diese Triebe, alle diese Kindereien, alle diese einfachen, törichten, aber ungeheuer starken, stark lebenden, stark sich durchsetzenden Triebe und Begehrlichkeiten waren für Siddhartha jetzt keine Kindereien mehr, er sah um ihretwillen die Menschen leben, sah sie um ihretwillen Unendliches leisten, Reisen tun, Kriege führen, Unendliches leiden, Unendliches ertragen, und er konnte sie dafür lieben, er sah das Leben, das Lebendige, das Unzerstörbare, das Brahman in jeder ihrer Leidenschaften, jeder ihrer Taten.

The blind love of a mother for her child, the stupid, blind pride of a conceited father for his only son, the blind, wild desire of a young, vain woman for jewelry and admiring glances from men, all of these urges, all of this childish stuff, all of these simple, foolish, but immensely strong, strongly living, strongly prevailing urges and desires were now no childish notions for Siddhartha any more, he saw people living for their sake, saw them achieving infinitely much for their sake, travelling, conducting wars, suffering infinitely much, bearing infinitely much, and he could love them for it, he saw life, that what is alive, the indestructible, the Brahman in each of their passions, each of their acts.

L’amour aveugle d’une mère pour son enfant, la sotte présomption d’un père aveuglé par son attachement pour un fils unique, l’irrésistible et folle envie qu’éprouve une jeune femme coquette de se parer de bijoux pour attirer sur soi les regards admirateurs des hommes, tous ces besoins, tous ces enfantillages, toutes ces aspirations naïves, déraisonnables, mais dont la réalisation donne à la vie un si puissant élément de force, ne semblaient plus maintenant aux yeux de Siddhartha choses si négligeables, si puériles; il comprenait que c’était pour elles que les hommes vivaient, que c’était pour elles qu’ils accomplissaient l’impossible, pour elles qu’ils faisaient de longs voyages, pour elles qu’ils s’entre-tuaient, qu’ils enduraient des souffrances infinies, qu’ils supportaient tout; et c’est pour cela qu’il se sentait capable de les aimer; il voyait la vie, la chose animée, l’Indestructible, le Brahma dans chacune de leurs passions, dans chacun de leurs actes.

J. Derrida de la Grammatologie

Et Rousseau décrit ici la lutte entre l'homme et la femme selon le schéma et dans les termes mêmes de la dialectique hégélienne du maître et de l'esclave, ce qui n'éclaire pas seulement son texte mais aussi la Phénoménologie de l'esprit:

Здесь Руссо описывает борьбу между мужчиной и женщиной по схеме и в понятиях гегелевской диалектики господина и раба, что проливает новый свет не только на его текст, но и на "Феноменологию духа":

Herman Hesse Siddhartha

Traurig sah Govinda aus, traurig fragte er: Warum hast du mich verlassen?

Sad was how Govinda looked like, sadly he asked: Why have you forsaken me?

Govinda était triste et, d’une voix triste, il lui dit: «Pourquoi m’as-tu quitté?» Alors, il embrassa Govinda, il le serra dans ses bras; mais, tandis qu’il l’attirait à sa poitrine et l’embrassait, il s’aperçut que ce n’était plus Govinda, mais une femme; et du vêtement de cette femme s’échappait un sein auquel Siddhartha s’appuyait et se désaltérait; et le lait de ce sein était doux et fort.

J. Derrida de la Grammatologie

Dans la société moderne, l'ordre a donc été renversé par la femme et telle est la forme même de l'usurpation.

В современном обществе естественный порядок был перевернут женщинами, захватившими власть.

Herman Hesse Siddhartha

Am Ende des Dorfes führte der Weg durch einen Bach, und am Rande des Baches kniete ein junges Weib und wusch Kleider.

In the end of the village, the path led through a stream, and by the side of the stream, a young woman was kneeling and washing clothes.

Au bout du village, le chemin conduisait à un ruisseau, au bord duquel une jeune femme agenouillée lavait des vêtements.

J. Derrida de la Grammatologie

Qu'un monarque gouverne des hommes ou des femmes, cela lui doit être assez indifférent, pourvu qu'il soit obéi; mais dans une république, il faut des hommes [16]."

Правит ли монарх мужчинами или женщинами – это для него вполне безразлично, при условии, что ему подчиняются; однако республике нужны именно мужчины"[16].